eco-team


  • 19 juin 2018 : rencontre régionale du réseau wallon des EcoTeams

    lire la suite

  • Fiches actions EcoTeam

    Inspirez-vous des fiches actions tirées de l’expérience des Ecoteams en place !
    5 fiches sont disponibles. Elles abordent les thématique de l’eau, la mobilité, le papier et l’énergie.

    lire la suite

  • Mettre en place une EcoTeam : la vidéo explicative

    Une vidéo reprenant les étapes essentielles pour mettre en place une EcoTeam au sein de votre administration communale

    lire la suite

  • Formation « Mettre en place une EcoTeam au sein d’une structure publique : les clés du succès »

    lire la suite

  • Télécharger le guide méthodologique

    Découvrez les fondements méthodologiques et les bonnes pratiques pour mettre en place une EcoTeam dans votre Institution

    lire la suite

Sélection des membres de l’EcoTeam

Les réunions de travail de l’EcoTeam sont basées sur le brainstorming et les échanges entre membres. Afin de laisser une place à chacun pour s’exprimer, il est important que le nombre de participants soit limité. Pour que la réunion permette un maximum d’interactions constructives, le nombre de participants autour de la table doit se situer entre un minimum de 6 et un maximum de 12 personnes.

L’expérience montre que, pour diverses raisons, il y a toujours des absents aux réunions. Pour maintenir une taille de groupe suffisante, prévoir une équipe de minimum 8 et maximum 15 personnes semble une bonne base.

« Malgré de nombreux efforts pour faire connaître le projet dans les différents services de la commune, nous avons, à l’origine, rencontré beaucoup de difficultés pour recruter suffisamment de membres pour l’EcoTeam. C’est là qu’on se rend compte que le caractère « volontaire » de la démarche peut parfois s’opposer à « une fin de non-recevoir ». Si c’était à refaire, j’insisterais sur l’ importance de la « responsabilisation » qui doit être présente à tous les niveaux de la commune. »

Thierry Duboisdenghien, référent interne de l’EcoTeam d’Estaimpuis

Au sujet du nombre de candidats, plusieurs possibilités peuvent se présenter :

1. Le nombre de candidatures volontaires se situe entre 8 et 15 personnes et plusieurs services différents sont représentés › Vous avez votre EcoTeam !

2. Le nombre de candidatures volontaires se situe entre 8 et 15 personnes mais tous proviennent d’un ou deux services où le nombre de candidatures volontaires est inférieur à 8 personnes › Vous devrez alors prendre votre « bâton de pèlerin » et faire le tour des différents services afin de bien expliquer le concept de l’EcoTeam, le temps nécessaire à y consacrer, le fait que le projet est validé et soutenu par le Collège communal...

3. Le nombre de candidatures volontaires est supérieur à 15 personnes › Un choix devra être opéré. L’important est de se constituer une équipe mixte offrant un large éventail de points de vue sur la structure (différents services, différents niveaux hiérarchiques, différents niveaux d’ancienneté, etc.).

L’EcoTeam est une équipe qui vit ! Au fur et à mesure de la mise en œuvre des actions, d’autres collègues vont se montrer intéressés par le projet. Il est tout à fait envisageable d’accueillir des nouveaux membres au sein de l’EcoTeam, en suppléance, en remplacement de membres partis ou souvent absents...Tout en gardant à l’esprit qu’il est contre-productif de travailler avec un groupe rassemblant plus de 12 personnes.

Concernant la participation directe des élus à l’EcoTeam, celle-ci n’est pas indispensable mais est envisageable. Elle peut même avoir un effet positif sur le déploiement des actions (l’élu joue un rôle non négligeable de « courroie de transmission », à condition que la présence de ce dernier ne soit pas trop « dirigiste » et que les échanges et les discussions entre les membres restent très ouverts et sans tabou.

Vous avez mis en place une EcoTeam dans votre institution ? Signalez-vous et intégrez le réseau des EcoTeams actives en Wallonie ! Rencontres, échanges d’expériences, visites et conseils personnalisés vous sont proposés.